Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



  • Accueil
  • > Galeries/Passages couverts

Le passage du Grand-Cerf (vers 1835)

Rue de Saint-Denis

passage du grand cerf

La galerie du passage du Grand-Cerf et sa fameuse enseigne au trophée de chasse

Le passage du Grand-Cerf occupe l’emplacement de la « maison du roulage du Grand Cerf », terminus des messageries royales, vendue en 1812 à un certain Hermain, puis à la compagnie bancaire Devaux-Moisson et Cie, en 1825, avant d’être finalement détruite. Cédé entièrement, dès l’année suivante, à Isidore Monier, le passage du Grand-Cerf se construisit pendant plusieurs années et son ouverture n’intervint pas avant 1835. Il relie aujourd’hui la rue Saint-Denis à la place Goldoni et permet ainsi au promeneur sortant du passage du Bourg-l’abbé, du côté de la rue Saint-Denis, de poursuivre son chemin à l’abri des intempéries.

DSCF4364

L’élévation à trois niveaux de la galerie du Grand-Cerf

Ce passage couvert est lié au développement du quartier populaire et industrieux de Saint-Denis, où de petites fabriques et des ateliers s’étaient implantés. Il renferme une galerie rectiligne, dont la structure en partie métallique (pilastres, traverses, tirants, consoles) permit d’élever, en façades latérales, deux niveaux entièrement vitrés et de reléguer l’habitation au troisième étage.

DSCF4365

La verrière à deux pentes et les passerelles transversales

Sous la verrière à deux pentes, une terrasse bordée d’un garde-corps forme un niveau supplémentaire, qui s’apparente, pour ainsi dire, à un « jardin d’hiver » partagé. Des passerelles traversent la galerie à intervalles réguliers, assurant une liaison entre les deux côtés de la galerie. Un carrelage géométrique jouant sur les nuances de gris couvre le sol.

reliefs intérieurs passage grand cerf

Deux allégories

Les deux extrémités du passage du Grand-Cerf sont entresolées : chaque « vestibule » est couvert d’un plafond à caissons octogonaux, portés par d’imposantes consoles à feuilles d’acanthe, qui encadrent une petite verrière à deux pentes.

Du côté de la place Goldoni, le linteau surplombant l’entrée du « vestibule » porte deux figures vêtues d’une tunique à l’antique : celle de gauche semble esquisser un pas de danse. Elle paraît près d’une aiguière, posée à ses pieds, et porte le caducée de Mercure, dieu du Commerce. Celle de droite porte une corbeille garnie et une baguette « ailée » terminée par un miroir. Ces deux figures encadrent un oculus aveugle, qui renfermait peut-être autrefois le cadran d’une horloge.     

passage grand cerf rue st denis

L’entrée du passage du Grand Cerf, du côté de la rue Saint-Denis

Une grande porte rectangulaire, ourlée d’une épaisse guirlande végétale, signale l’entrée du côté de la rue Saint-Denis. Elle est couronnée d’un fronton, soutenu par deux consoles à décor de feuilles d’acanthe et terminées par un petit bouquet végétal. Un cartouche couronné porte l’écusson aux armes de Paris, entre deux poinçons fleuris, reliés par une guirlande de fruits. Une grille surmontée d’une enseigne indique « PASSAGE DU GRAND-CERF / VERS LE QUARTIER                        MONTORGUEIL ».

DSCF4362

L’entrée du passage du Grand-Cerf, du côté de la place Goldoni

Du côté de la place Goldoni, la porte est simplement signalée par une grille en demi-lune, avec des lettres fixées sur la ferronnerie.

.
 
12345

Blog du niveau intermédiaire |
Iknow |
Le Coffre de l'Infogra... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Artebellu
| Aquarellend
| La Colline des Muses